J.-C., connue sous le nom de « guerre sociale », entre les Romains et leurs alliés[106]. J.L. C’est à cette époque que serait fondé le port d’Ostie et qu’est construit le premier pont sur le Tibre[16]. Leur premier objectif est de venger la mort de César. Il passe 15 ans sur le front du Danube à lutter contre les Barbares. Jean-Pierre Brun, « La croissance à Rome », émission, La conversion de Constantin et la christianisation de l'Empire romain par Yves Modéran dans, Le Monde de la Bible, entretien avec Anne Boud’hors dans, Memo, le site de l'histoire, Hachette Multimédia dans, Conquête de l'Italie par la République romaine, Conquête de la Méditerranée par la République romaine, Antiquité tardive, les empereurs du Bas Empire (284-395), deux parties de l'Empire se séparent définitivement, Antiquité tardive, Les instruments du pouvoir, Antiquité tardive, l’administration et la fiscalité, Antiquité tardive, l’évolution de l’économie et de la société et des villes, Antiquité tardive, la vie intellectuelle et artistique, Antiquité tardive, le christianisme dans le monde romain, Antiquité tardive, paganisme, superstition et syncrétisme dans un Empire chrétien, Jeu vidéo se déroulant dans la Rome antique, Œuvre littéraire se déroulant dans la Rome antique, Série télévisée se déroulant dans la Rome antique, institutions et le gouvernement de la République romaine, Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, La conversion de Constantin et la christianisation de l'Empire romain, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Rome_antique&oldid=177235969, Article contenant un appel à traduction en anglais, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. J.-C. voit une aggravation des problèmes financiers pour de nombreux plébéiens. Pour mieux se défendre, les Romains scindent en deux parties leur empire (395). Pour l'éradiquer, le pape Gélase Ier décide en 495 de célébrer la fête de saint Valentin, le 14 février, un jour avant la fête des Lupercales pour célébrer les amoureux. La Méditerranée est ouverte de mars à octobre, c'est-à-dire que la navigation y est autorisée. Pour asseoir son pouvoir, l'empereur va s'inspirer du modèle augustéen en reprenant les grands thèmes de son règne ainsi qu'en monopolisant les magistratures supérieures. Le concile plébéien élit ses propres représentants (tribuns de la plèbe et édiles plébéiens, considérés comme des magistrats). De toute l'Italie centrale et méridionale, il ne reste plus que « les Romains, les Latins et les alliés italiens », les seuls à être des hommes libres au sein de la communauté romaine. Un nombre significatif de citoyens cherche à fuir l'enrôlement dans l'armée en partant dans le désert, en se coupant le pouce ou en devenant clerc. Ceci lui permet d'accroître sa puissance matérielle. Il fait diviniser César et ainsi, en tant que son héritier, il s'élève ainsi au-dessus de l'humanité. À sa mort, c'est son dernier fils adoptif, Tibère, fils d'un premier mariage de Livie, qui devient empereur. J.-C., mais les archéologues datent du début du vi e siècle cette fondation. Celui-ci s'installe à Capoue[98]. En 410, ils saccagent Rome. Ils acceptent donc avec empressement l'idée qu’un descendant du prince régnant prît la suite de son père. Celle-ci constitue pour les Romains, le cadre de vie idéal. Ce sac reste à jamais un traumatisme pour la République romaine, et il se peut donc que les traditions soient très exagérées[49]. Maximin est tué devant Aquilée de même que Pupien et Balbin, choisis par le Sénat comme nouveaux Augustes. La ville de Rome est située au centre de la péninsule italienne, au sud de l'Europe et dans une position centrale du bassin méditerranéen. Peu à peu tous les hommes libres accèdent à la citoyenneté. Celle-ci est liée à l’exportation de produits agricoles. Un tribut et l'octroi d'une dignité romaine à Attila permettent d'éloigner le danger. Les plus riches vivent dans de vastes villas, alors que les plus modestes vivent dans des immeubles collectifs, les insulæ. Après la mort ils reçoivent l'apothéose. Sous le règne de Théodose, la fiscalité se durcit encore provoquant des révoltes (Antioche en 387). L'armée absorbe une part toujours plus grande des ressources de l'État. Les premières années du règne de Néron sont connues comme des exemples de bonne administration, puis de nombreux scandales éclatent, ainsi le grand incendie de Rome. Mais la République trouve en face d'elle, en la personne d'Hannibal, un adversaire redoutable, un homme politique et militaire de génie. La Sicile, l’Afrique, l’Égypte, les Gaules et l’Espagne produisent les céréales qui ravitaillent les grandes villes de l’Empire. La guerre profite surtout aux riches. Il lutte contre le donatisme en Afrique et l’arianisme en Orient. GAULE ROMAINE; Monuments gallo-romains. En 265 et 264 av. J.-C., pour protéger Capoue des Samnites. Par la suite Sylla parvient à vaincre les dernières cités irréductibles. La Ligue étolienne est peu satisfaite des territoires que Rome leur a cédé et « invitent » Antiochos III de l’Empire séleucide à les aider pour libérer la Grèce de l’« oppression romaine ». L'Italie jouit d'un statut privilégié. Sous Théodose, l'armée se barbarise davantage. Ils ne doivent donc pas lier leur foi chrétienne à l'existence de Rome même s’ils doivent servir l'Empire loyalement. L’équivalent aristocratique des assemblées prend la forme d’un conseil municipal des anciens. Grâce à des hommes comme Ambroise, l'Église peut ainsi s'émanciper de la tutelle impériale, surtout en Occident et même revendiquer la primauté du pouvoir spirituel sur le temporel en rappelant à l'empereur ses devoirs de chrétien. Selon la légende, Rome aurait été fondée par Romulus qui a donné à la ville son nom par la suite. Arcadius l'aîné reçoit l'Orient et Honorius l'Occident. J.-C. César reste le seul maître de Rome après 4 ans de guerre[113]. Tout en racontant la vie des saints à la manière de Suétone ou Plutarque, elle se concentre sur les vertus chrétiennes de saints pour en faire des exemples pour le lecteur. Dans cette société d'ordres : ordre sénatorial, ordre équestre ou ordre décurional, la nobilitas se distingue une reconnaissance de l'origine et non pas par un statut. Pour attirer les recrues, elles reçoivent des exemptions fiscales sur leurs terres. Le nombre de soldats par légion n'a fait que diminuer depuis la réforme de Marius à la fin du IIe siècle av. Ils ne sont alors plus obligés de se battre, mais ils perdent tout statut politique ou économique[22]. Leur vie quotidienne et leur système de gouvernement restent les mêmes, mais leurs villes perdent leur indépendance vis-à-vis de Rome. C'est dans ce cadre que s'opère le brillant renouveau du IVe siècle ainsi que l'établissement du christianisme comme religion d'État. Toutefois, les recherches archéologiques récentes relativisent aussi fortement les anciens jugements portés sur certains domaines : les archéologues et historiens s'accordent par exemple aujourd'hui sur la diffusion importante et précoce du moulin à eau dans l'Empire romain. En ville par contre, le chômage s'accroît, la main-d’œuvre salariée est concurrencée par la masse des esclaves apportées par les conquêtes. La légende fait de Romulus le fondateur de Rome en 753 av. Alors que le Sénat peut influencer la promulgation de lois, il ne fait pas officiellement ces lois. En réalité, il se peut qu'il ne s'agisse que d'un pillage général, les Gaulois dépouillant tout, surtout les temples, plutôt que d'une mise à sac radicale. Ses successeurs, Jovien, Valentinien Ier en Occident et Valens en Orient reviennent à une absolue neutralité religieuse. J.-C. commence le grand affrontement contre Carthage qui marque un tournant dans l'histoire de Rome. L’économie romaine est une économie essentiellement agricole. Il exige de la classe sénatoriale et des provinces de lourds impôts pour faire face aux dépenses militaires qui atteignent la moitié du budget de l'État. Elle demeure l'idéal de la société romaine, mais son importance s'est réduite. La noblesse et les chevaliers s'entendent pour exploiter l'empire naissant qui est divisé en provinces. Les trois rois étrusques semi-légendaires entament une politique de conquête. Rome et Véies s'opposent pour des motifs économiques. Ses soldats le proclament empereur à son corps défendant à Lutèce. Dans sa théorie des deux cités, il développe l'idée que Rome est une cité terrestre donc mortelle. Les deux parties de l'Empire se séparent définitivement. Les grands ports méditerranéens sont Ostie, le port de Rome, Alexandrie en Égypte et Carthage en Afrique. On naît esclave, homme libre ou citoyen romain. Elles construisent des remparts aux IIIe et IVe siècles pour se protéger. Un des devoirs de tout empereur est de préparer la transmission pacifique de son trône. Cet événement passe inaperçu en Occident comme en Orient, tant l'empereur d'Occident avait perdu son importance. En 313, l'édit de Milan proclame la liberté de culte et prévoit de rendre aux chrétiens les biens qui leur avaient été confisqués pendant la grande persécution de Dioclétien. Le passage de volumen au codex, parfois de taille très réduite, a comme conséquence la perte d'une partie des textes antiques qui ne sont plus consultés[175]. Il étend la citoyenneté romaine à beaucoup de provinces, dont la Gaule où il est né. C'est aussi l'époque des premières conquêtes arabes. Bien avant la date traditionnelle de la fondation de Rome, une communauté s’est fusionnée en confédération, la ville d’Albe la Longue (Alba Longa) constituant son point de rassemblement[3],[4],[5]. C’est un conflit indécis jusqu’à la victoire romaine à la bataille de Cynocéphales en 197 av. J.-C.), Familles patriciennes et leur division en curies, Création du Sénat, des comices et Roi de Rome, Fin des rois étrusques et instauration de la République, Institutions primitives et lutte patriciat/plèbe, Économie, société et organisation de l'Italie. Cet empire médiéval et chrétien, appelé « Empire romain » par ses habitants, mais que les historiens modernes dénomment généralement « Empire byzantin », est la dernière étape évolutive, sans interruption dans le pouvoir impérial et l'administration de l'Empire romain. Dernière modification de cette page le 27 novembre 2020 à 16:20. Entre 149 et 146 av. Ils ne peuvent voir leurs actes bloqués par le veto des consuls. Octavien obtient le titre d’Imperator et plusieurs territoires (Corse, Sardaigne…) en 38 av. Ils reçoivent un serment de fidélité personnelle de tous les habitants de l'Empire. À partir du IVe siècle, la source de la littérature est essentiellement chrétienne. Constantin donne à l'Église une personnalité juridique qui lui permet de recevoir des dons et des legs. Les Samnites sont vaincus en 341 av. Chaque gens constitue une unité qui s’autogouverne et chaque membre d’une gens particulière partage les mêmes droits et les mêmes responsabilités que les autres membres[2]. Après la mort de Gratien, le parti arien est de nouveau très influent à la cour. Ils ont aussi peuplé les régions septentrionales de l’Empire menacées de dépopulation. En 568, seules les régions de Ravenne et de Rome sont encore aux mains de Byzantins. En Occident, les provinces méditerranéennes sont plus touchées par la nouvelle religion que les autres. Le cousin de Caracalla, Élagabal devient ensuite empereur, mais tout occupé au culte du dieu du même nom il laisse le gouvernement à sa grand-mère, Julia Mæsa. Les forums, lieux de vie politique sous la République, sont devenus des ensembles monumentaux comprenant des basiliques, de nombreux temples, des arcs de triomphe et des bibliothèques. Celui-ci (selon la légende) se compose de 300 anciens (des patres) venant de chacune des trois tribus et constituant les premiers sénateurs romains[19]. En 493 av. Trébonien Galle et Émilien se succèdent à un rythme rapproché. Une série de lois est ensuite votée, par lesquelles les plébiscites promulgués par les comices tributes ont force de loi sous réserve que le Sénat les ratifie, le droit d'appel au peuple est rétabli, la sacrosainteté et l'inviolabilité des tribuns de la plèbe sont proclamées : ce sont les leges Valeriæ Horatiæ[61], ainsi que la suppression de l'interdiction de mariage entre plébéiens et patriciens : la lex Canuleia. Au moment où les Grecs commencent une véritable diaspora dans le bassin méditerranéen, la tradition fixe la naissance d'une petite cité dans le Latium, Rome, dont le premier roi, Romulus appartient à la légende. Cette foule entretient une agitation constante dans la cité. Rome antique — Grèce antique — Égypte antique, Langue et littérature latines - Latin • Écriture romaine • César • Théâtre latin • Cicéron • Pline l'Ancien Le Sénat a déjà prévu un remplaçant en la personne de Nerva qui donne naissance à la dynastie des Antonins. À partir de 264 av. Dioclétien et Constantin Ier recrutent des auxiliaires d'origine barbare pour veiller sur le limes. Les douze siècles de l'histoire romaine ont longtemps constitué le passage obligé d'une éducation humaniste. En 260, Valérien est même fait prisonnier par les Perses et finit ses jours comme esclave en Iran. Tous les empereurs prennent l'habitude de se faire élire consul pour montrer la continuité entre les institutions républicaines et le principat. Résumé du dossier Auguste Jules César Rome, le Forum Mars La conquête romaine. Rome apporte à l'Italie une stabilité au début du IIIe siècle av. Dèce, à partir de 250 puis Valérien renouvelle l'obligation de sacrifices, ce qui entraîne des persécutions envers les réfractaires. Pour mieux respecter la forme de démocratie directe utilisée par les clans confédérés, les deux comices sont organisées de façon à refléter au mieux les divisions tribales de la ville. Au milieu des campagnes d'Italie, Pyrrhus apporte son secours aux Siciliens contre Carthage ce qui pousse Rome à s’allier à Carthage, pour protéger la Sicile des visées de Pyrrhus. Il se dit fils d'Apollon. Constance II meurt l'année suivante. J.-C. par un complot dirigé par Brutus et Cassius[114]. Il est tué par les prétoriens et son cousin Sévère Alexandre lui succède pour un règne de 13 ans. Constantin affirme qu'il est le représentant de Dieu sur la terre. Il périt assassiné à l'instigation du préfet du prétoire, Philippe l'Arabe qui doit éliminer plusieurs concurrents avant d'être tué en affrontant Dèce. En 429, les Vandales envahissent l'Afrique dont ils font la conquête en 10 ans. L'hagiographie se multiplie. Il laisse cependant se construire des temples qui lui sont consacrés surtout dans l'Orient habitué à considérer ses souverains comme des dieux vivants, à condition que son nom soit associé à celui de Rome divinisée. L'empereur Julien, acquis au paganisme, promulgue en 361 un édit de Tolérance permettant de pratiquer le culte de son choix. Panetier, en collaboration avec H. Limane. S'ensuivent les guerres latines, qui opposent Rome à la Ligue latine, entourant en partie le territoire romain. L'annone militaire a été progressivement mise en place à partir de la dynastie des Sévères. Après la difficile transition médiévale, les papes de la Renaissance et de la Contre-Réforme lui redonnent une vie nouvelle, digne de sa vocation universelle. Des cérémonies sont organisées en l'honneur de l'empereur. Mal entouré, il prend de mauvaises décisions et exige un suicide (celui de trop) de l'excelent général Corbulo, provoquant la rébellion de plusieurs de ses pairs. Les prétoriens qui ont fait et défait tant d'empereurs sont recrutés parmi les légions du Danube fidèles à Septime Sévère. Cependant, la nobilitas perd certains de ses marqueurs sociaux. Tout comme ses prédécesseurs, il multiplie les constructions publiques, notamment le Colisée qu'il entreprend. Dioclétien se retire ensuite à Spalato. Pour acquérir un statut économique viable et légal, les nouveaux arrivants doivent accepter une dépendance envers une famille patricienne ou envers le roi (qui est lui-même un patricien) ; ils deviennent alors clients d’une famille patricienne. J.-C., passant d'un conseil des anciens à l'organe principal du pouvoir dont les magistrats sont les subordonnés. Cette conversion à l'arianisme est contestée par l'Église catholique et par certains historiens. Le rôle fondamental des peuples fédérés dans l’armée romaine a déjà été évoqué. Ces pouvoirs sont équilibrés par plusieurs contraintes constitutionnelles, incluant la collégialité (collega), le droit des citoyens d’en appeler au peuple (provocatio) et une division constitutionnelle des pouvoirs (provincia). Le reste de l'Italie est devenu lombard. Cette légende prend sa forme définitive à la fin du IVe siècle av. Fin 50, début 49 av. « Rome antique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior, Vie quotidienne à Rome sous la république, https://fr.vikidia.org/w/index.php?title=Rome_antique&oldid=1493662, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0. La civilisation romaine est souvent comptabilisée dans l'Antiquité classique avec la Grèce antique, une civilisation qui a inspiré une grande partie de la culture de la Rome antique. J.-C., Rome s'allia avec d'autres villes latines pour leur défense commune contre les incursions des Sabins, tandis qu’entre-temps, avant 400 av. Un de ses objectifs est de rétablir la paix civile dans l'Empire. Les païens y voient la conséquence de l'abandon des dieux traditionnels. Il n'est donc pas étonnant que l'œuvre majeure de l'Antiquité tardive soit une œuvre religieuse. La période comprise entre 235 et 268 est assez mal connue. L'idée de Rome antique est inséparable de celle de culture latine. Enfin les clercs ne dépendent pas des juridictions ordinaires et se trouvent ainsi placés au-dessus du droit commun. En cas de crise, un général porté en triomphe par ses soldats peut par les armes accéder au pouvoir suprême. Plusieurs monuments exceptionnels leur sont consacrés : le circus Maximus entre le mont Palatin et l'Aventin, Le Colisée, le plus grand amphithéâtre du monde romain, consacré aux jeux du cirque, essentiellement des combats de gladiateurs. Ils travaillent comme domestiques, artisans et même professeurs ou artistes pour les plus lettrés. La grande nouveauté architecturale est la construction d’édifices chrétiens, une basilique, un baptistère et la demeure de l’évêque[174], dont une partie de matériau utilisé provient d’anciens monuments abandonnés. La Rome médiévale : l'ombre de l'antique et l'affirmation du pouvoir pontifical « Rome après Rome » (A. Giardina et A. Vauchez) : tel pourrait être le résumé de l'histoire de la Rome médiévale. Pompée et Crassus font face aux rébellions et aux ennemis de Rome, avec succès. Parmi les raisons du succès romain, on peut citer le refus de la classe politique romaine de s'admettre jamais vaincue, même si elle se divise sur la stratégie à adopter, offensive ou défensive ; la capacité de recrutement romaine, comblant constamment ses pertes, au prix d'une pression épuisante sur ses alliés ; la maîtrise maritime, et la fidélité des peuples alliés entourant Rome d'un glacis protecteur et de la plupart des ports d'Italie du Sud. Pendant six mois, les Romains peuvent se féliciter d'un empereur juste, utile et libéral, qui leur font oublier la sinistre fin du règne de Tibère ; mais une grave maladie fait changer dramatiquement Caligula, qui devient un tyran.