L’ONU a donc offert une carte joker au jeu ambazonien : en promettant aux Cameroons « d’accéder à l’indépendance », l’ONU donne aux sécessionnistes en plus d’un argument redoutable, une réelle raison d’exister. La situation a été aggravée par le manque de coopération avec l’armée nigériane et par des rivalités entre les différents services de renseignement, au point que la DGRE, le service de renseignement le plus important, a eu besoin d’une intervention politique au plus haut niveau pour avoir accès aux cadres de Boko Haram arrêtés par la police et la gendarmerie. A un an de la prochaine élection présidentielle et des élections générales, mépriser le mécontentement et la colère d’un cinquième de sa population est un mauvais calcul politique, d’autant que les francophones partagent également une partie de ces griefs. De quoi la crise anglophone est-elle le nom ? La crise anglophone au Cameroun (Études africaines) | Kamé, Bouopda Pierre | ISBN: 9782343140780 | Kostenloser Versand für alle Bücher mit Versand und Verkauf duch Amazon. Montrer au monde les violations des droits humains commises par les gouvernements est devenu, notamment depuis la guerre en Syrie dès 2011, un acte de résistance efficace au profit des minorités dites opprimées, sécessionnistes ou non. « Cameroun : Paul Biya confronté à la triple pression de l’ONU, des Etats-Unis et du Vatican ». www.rfi.fr consulté le 17 février 2014. Le dispositif sécuritaire a été complété par la mise en place du secteur camerounais de la Force multinationale mixte (FMM) en octobre 2015. Les sanctions comprennent affectations disciplinaires, exclusions de l’armée et poursuites judiciaires. Dans la foulée, Foncha et Muna, les rivaux d’hier, après avoir démissionné du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, le nouveau nom du parti unique à partir de 1985) en 1990, démissionnent du comité consultatif en 1994 et critiquent ouvertement l’assimilation des anglophones. [13] Le Parlement Britannique a publié un rapport sur la situation dans les régions anglophones du Cameroun. 4227, novembre 2015. Il était de 74,3 et 67,9 pour cent à l’Extrême-Nord et au Nord, et dans la partie anglophone de 55,6 et 18 pour cent au Nord-Ouest et Sud-Ouest. Au d”but des ann”es 1990, il y a eu un accroissement des migrations de retour des villes vers les campagnes ‹ cause Voir le rapport Afrique de Crisis Group N°229. The Need for Comprehensive Dialogue and Reform. [fn]« Fotokol : le film des affrontements entre l’armée et Boko Haram », L’œil du Sahel, 7 mars 2014.Hide Footnote Sous la pression du Nigéria et face à des incursions le long de la frontière, le Cameroun a commencé à démanteler les caches d’armes de Boko Haram, ce qui a poussé le mouvement jihadiste, qui initialement n’avait probablement pas d’agenda politique et de projet d’expansion territoriale au Cameroun, à durcir sa position. Entre 2012 et 2015, une vingtaine de caches d’armes de Boko Haram ont été découvertes à Kousseri, Fotokol, Waza, Amchidé, Goulfey, Blangoua et Makary. Il faut donc se garder des corrélations directes entre islam rigoriste (salafisme et wahhabisme) et terrorisme. Souhaitée par l’ancien ministre de la Défense et accueillie favorablement par la population locale, l’intervention des soldats tchadiens a été contestée par la hiérarchie militaire, et leur image auprès des soldats camerounais est mitigée à la suite d’accusations d’abus contre des civils au Nigéria. La lutte contre Boko Haram est un test pour la coopération sécuritaire et la solidarité sous-régionale. Unmaking Nigeria’s Boko Haram », Réseaux d’information régionaux intégrés (IRIN), 1er octobre 2015. Everyday low prices and free delivery on eligible orders. [fn]Entretiens de Crisis Group, officiers des renseignements, Yaoundé, avril 2016.Hide Footnote, Les premiers prêches d’imams liés à Boko Haram dans les mosquées à l’Extrême-Nord datent de 2010 et les premiers recrutements, par quelques salafistes locaux séduits par Boko Haram, sont attestés en 2011. Entretiens de Crisis Group, officiers supérieurs, Maroua, mars 2016, et officiers de la zone Sud du BIR, Kolofata, mars 2016. Entretiens de Crisis Group, militants anglophones, étudiants et membres du Consortium, Bamenda, Buea et prison de Yaoundé, avril, mai 2017 ; courriel de Crisis Group, militant de la diaspora, juin 2017. [fn]Entretiens de Crisis Group, universitaires et journalistes de l’Extrême-Nord, 2016.Hide Footnote, Le premier affrontement date du 2 mars 2014 : un militaire camerounais et six membres de Boko Haram ont été tués à Wouri-Maro près de Fotokol. La péninsule de Bakassi a été le théâtre de grandes tensions entre le Cameroun et le Nigeria et faillit tomber dans un conflit frontalier dans les années 1990. « Boko Haram : les dessous de la libération des 27 otages ». Entretiens de Crisis Group, diplomates, Yaoundé et Paris, 2015-2016. Mais les anglophones estiment qu’elle freine la réponse de la communauté internationale, elle qui s’est faite le chantre du multilinguisme et du multiculturalisme dans le cadre de la francophonie. Depuis 2016, et plus particulièrement depuis la déclaration d’indépendance de l’Ambazonie, émise le 1er octobre 2017 par Julius Ayuk Tabe[2], la sécurité des régions du nord-ouest et sud-ouest du pays s’est gravement dégradée. En janvier, la ministre des Postes et Télécommunications a signé un arrêté condamnant à des amendes et à la prison ferme toute apologie du fédéralisme dans les médias et les réseaux sociaux ; cela a été suivi par des pressions exercées par le ministère des Postes et le Conseil national de la communication (CNC). Mais la remise en cause du leitmotiv de la non-violence, hérité du SCNC, est inquiétante. [fn]Entretiens de Crisis Group, forces de sécurité et autorités administratives, Mora, mars 2016.Hide Footnote, Le troisième groupe est constitué des personnes enlevées ou enrôlées de force à partir de 2012. Nous espérons que nos articles vous auront satisfait, et vous remercions pour l’intérêt que vous portez à notre publication. [fn]Entretiens de Crisis Group, membres des comités de vigilance, Fotokol, Dabanga, Makary, Hilé Alifa, avril-mai 2016. L’unification laisse un sentiment de régression économique dans la partie anglophone, car elle entraine la centralisation et/ou le démantèlement des structures économiques du Cameroun occidental comme le West Cameroon Marketing Board, la Cameroon Bank et Powercam, ainsi que l’abandon de projets en gestation comme le port de Limbé, les aéroports de Bamenda et de Tiko, au profit des investissements dans la partie francophone. Watch Queue Queue Depuis le passage du pouvoir du Nord au Sud en 1982 et le coup d’Etat manqué de militaires nordistes en 1984, une certaine élite sudiste a développé une hantise du retour au pouvoir des nordistes, d’autant que certains barons du Nord estiment qu’après Paul Biya le pouvoir devrait leur revenir. », L’œil du Sahel, 2 juin 2014. [fn]« Annuaire statistique du Cameroun 2015 », INS, p. 78 ; « Rapport régional de progrès des objectifs du millénaire pour le développement : région de l’Extrême-Nord », INS, 2010. Ces démarches étaient formelles, bien que volontairement discrètes. [fn]« L’armée camerounaise pilonne Boko Haram au Nigéria », L’œil du Sahel, 26 octobre 2015.Hide Footnote La coopération avec le Nigéria s’est nettement améliorée depuis l’arrivée au pouvoir à Abuja de Muhammadu Buhari en mai 2015, au point que le secteur camerounais de la FMM est le seul qui soit opérationnel. [fn]Entretiens de Crisis Group, diplomates occidentaux, Yaoundé, mars 2017. Les premiers et principaux idéologues du mouvement anglophone viennent du Sud-Ouest et c’est là que s’est tenue la première All Anglophone Conference. Ceci passe obligatoirement par un meilleur respect des droits humains. Les représentants de Boko Haram ont affirmé qu’Amadou Ali avait été ciblé à cause de sa promesse non tenue de libération d’une dizaine de prisonniers lors des négociations sur les prêtres italiens. L’élan séparatiste va crescendo parmi les anglophones tandis que le gouvernement de Paul Biya fait peu Entretiens de Crisis Group, diplomates américains et européens, Yaoundé, mars 2016. 40, no. « Tendances, profils et déterminants de la pauvreté au Cameroun entre 2001 et 2014 », INS (Yaoundé, 2015).Hide Footnote, Aucune étude économique sérieuse n’a encore été publiée sur l’impact économique de la crise, mais l’isolement durant plusieurs mois de deux régions contribuant à environ 20 pour cent du PIB camerounais a sans aucun doute eu un impact sur ces régions et l’économie nationale. D’autres sudistes proposent une fédération à plusieurs états ou une fédération à deux états, mais prévoyant une décentralisation effective au sein des deux régions de l’état fédéré anglophone. Entretiens de Crisis Group, commerçants, transporteurs et agents de la surveillance du territoire, Kousseri, Fotokol, Amchidé, Mora, mars-avril 2016.Hide Footnote Kousseri, le chef-lieu du département du Logone et Chari, était la principale base logistique : logisticiens, caches d’armes, change d’argent, fabrication de fausses pièces d’identité et impression de matériel de propagande. Ils ont été activés généralement par les autorités, mais parfois aussi à l’initiative des populations. Entretiens de Crisis Group, universitaires, élites administratives et sécuritaires originaires de l’Extrême-Nord, Yaoundé et Maroua, février-avril 2016.Hide Footnote Le vice-Premier ministre, le ministre des Finances et le président de l’Assemblée nationale en sont originaires. La faible légitimité de la plupart des élites anglophones dans leurs régions, le sous-développement, la fracture générationnelle et le patrimonialisme sont des maux communs au Cameroun. Ils mettent la barre haut, afin d’obtenir au moins une décentralisation effective, avec une vraie autonomie de gestion des dix régions actuelles, passant par l’amélioration et l’application intégrale des lois sur la décentralisation. 17 au 19 avril 2016, objectif Diguime. En outre, en dépit de ses relatifs succès au plus fort du conflit, l’armée laisse entrevoir une certaine faiblesse, voire impuissance, face aux attaques de basse intensité et aux incursions, vols de bétail et pillages quotidiens. [fn]Déclaration de Buea, AAC, 1993.Hide Footnote Cette orientation est rejetée par le Comité consultatif de révision de la Constitution au profit de la décentralisation. Globalement, la réponse sécuritaire du Cameroun a été efficace, en partie grâce à un effort d’engagement considérable depuis 2014 et à une meilleure coordination avec les voisins. De plus, engluée dans une guerre totale contre le mouvement nationaliste (Union des populations du Cameroun, UPC) qui conteste la présence française, la partie francophone est moins avancée sur le plan démocratique. En janvier 2017, lors d’une assemblée à Mamfé, les évêques francophones ont reproché à leurs homologues anglophones de ne pas ouvrir les écoles et ces derniers ont regretté la méconnaissance par le clergé francophone des racines du problème anglophone et des menaces qu’ils subissent. Ils ne pouvaient plus se limiter à leurs seules demandes – d’autant que les 21 points acceptés n’incluaient que les demandes des enseignants et pas celles des avocats – mais se devaient de soulever le problème anglophone de façon générale. Cependant, les principaux dirigeants de Boko Haram se revendiquent du salafisme jihadiste et ont recruté dans les localités et groupes sociaux où l’islam rigoriste prédomine. Le conflit de Bakassi entre le Cameroun et le Nigéria a rendu difficile la coopération contre Boko Haram. [fn]Entretiens de Crisis Group, prêtres, jeunes filles et femmes, Buea et Bamenda, mars-juin 2017.Hide Footnote Crisis Group interviews, priests, girls and young women, Buea and Bamenda, March-June 2017.Hide Footnote. « Crise anglophone : le SNJC demande aux journalistes d’ignorer les injonctions du CNC », camerpost.net, 22 janvier 2017. La France est un partenaire stratégique pour le Cameroun et le premier partenaire de développement dans la zone anglophone. [fn]Entretiens de Crisis Group, habitants, Extrême-Nord, Nord, Adamaoua, Foumban, Mbalmayo, Douala et Yaoundé, 2015-2016.Hide Footnote Il a aussi gagné en crédibilité dans les cercles diplomatiques, en particulier français, par son implication personnelle dans les dossiers de libération d’otages français. Les vols les plus importants ont été : 4 244 têtes de bétail en janvier 2016 à Makary, Hile Alafia et Fotokol, 500 têtes à Ashigashia le 5 novembre 2014, 350 têtes le 6 décembre 2014 à Guidi, 200 têtes le 20 janvier à Djabiré et environ 7 000 moutons et vaches de 2013 à 2015 dans le Mayo Moskota. [fn]Le montant de la rançon n’est pas connu. [fn]Les rivalités entre les deux régions sont anciennes. [fn]Entretiens de Crisis Group, Sultan de Kousseri, douaniers et commerçants, Extrême-Nord, mars-octobre 2016.Hide Footnote, Le conflit et ses conséquences (destructions d’écoles, d’hôpitaux, de bâtiments administratifs et parfois de villages entiers, vols de bétail, coup d’arrêt au tourisme) ont entrainé la paralysie de l’économie locale, qui ne contribue plus au PIB qu’à hauteur de 5 pour cent, contre 7,3 avant le conflit. Entretiens de Crisis Group, membres de la Commission pour le bilinguisme, Yaoundé, Douala, Buea, 2017. « Extrême-Nord : comment les trois otages ont été libérés ? Au nom de la communauté humanitaire du Cameroun, je saisis cette opportunité pour exprimer toute ma reconnaissance aux donateurs qui nous ont toujours accompagnés dans le financement du Plan de réponse ainsi qu’au Gouvernement aux niveaux central et local pour l’appui apporté aux équipes humanitaires dans l’exercice de leurs activités. Cameroun : la crise anglophone à la croisée des chemins Crisis Group Rapport Afrique N°250, 2 août 2017 Page iii Le Cameroun – qui fait face à Boko Haram dans l’Extrême-Nord et aux miliciens centrafricains à l’Est – doit éviter l’ou verture d’un nouveau front potentiellement déstabilisateur. Entretiens de Crisis Group, évêques, prêtres, enseignants et chancelier d’université, 2017. Aucun attentat n’a touché une église. A Cameroonian soldier walking in the town of Fotokol, on the border with Nigeria, after clashes occurred on 4 February between Cameroonian troops and Nigeria-based Boko Haram insurgents, 17 February 2015. [fn]Le mouvement anglophone a par exemple prétendu que l’ONU serait sur le point d’accorder l’indépendance au Southern Cameroons, ou que les Southern Cameroons Defense Forces seraient en train de se former pour libérer la région. Pour lutter contre le radicalisme religieux, en plus des mesures déjà préconisées dans le précédent rapport de Crisis Group sur le Cameroun, le ministère des Affaires sociales devrait encourager les parents à parler en famille de Boko Haram et à lever le tabou sur le sujet. Depuis 2014, les forces de sécurité ont arrêté au moins 970 membres présumés de Boko Haram, majoritairement des hommes, dont environ 880 restent actuellement incarcérés : 125 ont été condamnés et environ 755 sont en attente de jugement à la prison de Maroua (environ 680) et dans les prisons secondaires de Kousseri, de Mora, à la prison principale de Yaoundé et à la Direction générale de la recherche extérieure (DGRE). Le pétrole produit est off-shore, dans les eaux nationales, mais les militants anglophones soulignent que si le Cameroun anglophone était indépendant ce pétrole leur appartiendrait, et même dans un système fédéral on pourrait imaginer une distribution de la rente au bénéfice de la région. L’achèvement de la route nationale N°1 entre Maroua et Kousseri, et la mise à niveau du réseau routier pour mieux relier les départements de l’Extrême-Nord et les deux autres régions de la partie septentrionale sont importants compte tenu du volume important des échanges. Le Cameroun – qui fait face à Boko Haram dans l’Extrême-Nord et aux miliciens centrafricains à l’Est – doit éviter l’ouverture d’un nouveau front potentiellement déstabilisateur. « Le Nord-Cameroun sert-il de base arrière de Boko Haram ? [fn]Entretiens de Crisis Group, familles de déplacés kanuri et glavda, Kousseri et Mora, mars 2016.Hide Footnote A la prison de Maroua, les détenus kanuri subissent la méfiance des autres détenus et le harcèlement des forces de sécurité. Le Nord-Cameroun n’a pas perdu en représentativité au sein du gouvernement ni dans la haute administration. [fn]Les drones et le matériel de surveillance ont été achetés à Israël et aux Etats-Unis, les blindés, hélicoptères et avions de combat à la Chine, la Russie, l’Afrique du Sud et aux Etats-Unis. D’après l’INS, il faudrait un taux de croissance nettement au-dessus de 7 pour cent pour faire reculer la pauvreté. Acteurs du conflit en 2018 ..... 11 4.1. Les figures de proue de la contestation les jugent tardives et insuffisantes. Entretiens de Crisis Group, hauts fonctionnaires et journalistes, Yaoundé, 2015-2016. Sont aussi présents dans la RG4 des éléments de gendarmerie et le premier BIR à Maroua. Le très grand nombre de témoignages et d’images sur les réseaux sociaux prouvant des assassinats politiques et des destructions illégitimes d’habitations fragilise le gouvernement, déjà dans le viseur des médias, des ONG et de certains État comme la Grande-Bretagne[13]. Mais au moins le message est passé et on sait désormais comment se comporter pour le futur ». La possession de plusieurs cartes d’identité nationale est assez courante dans la région du lac Tchad. Comment réagit la communauté internationale ? Entretiens de Crisis Group, président de parti politique et militants politiques, Douala, mars et mai 2017. La position géographique des provinces anglophones camerounaises joue un rôle capital dans l’évolution de la crise actuelle. Il analyse les causes structurelles qui ont favorisé l’éclosion de la crise dans les régions anglophones, les stratégies et motivations des acteurs, et ses conséquences politiques et économiques. Le mélange des catégories de détenus ne résulte pas d’une politique du ministère de la Justice, mais de l’insuffisance d’établissements pénitenciers et de la surpopulation carcérale. Entretiens de Crisis Group, chercheurs à la Fondation Paul Ango Ela et universitaires, Yaoundé, janvier et juin 2016. Après avoir été sous l’égide de l’Allemagne, puis de la France, le Cameroun a acquis son statut d’ État souverain et indépendant en janvier 1960 sous le nom de République Unie du Cameroun. cit.Hide Footnote. Le risque de pertes humaines est donc bien réel ainsi que les pertes matérielles et économiques. 138 (2015) ; et « Au Cameroun, la montée d’un sentiment anti-français », Le Monde, 3 juillet 2015. Certains diplomates européens critiquent les Etats-Unis, citant par exemple le fait que c’est une société américaine qui aide l’Etat camerounais à surveiller et à filtrer les réseaux sociaux. Saïbou Issa, « Arithmétique ethnique et compétition politique entre Kotoko et Arabes Choa… ». Cette visite serait l’occasion de lancer un programme de renforcement de la cohésion sociale et des liens intercommunautaires, en particulier pour lutter contre la stigmatisation de certaines communautés perçues comme proches de Boko Haram. Entretiens de Crisis Group, membres du Consortium, Buea et prison de Yaoundé, mai 2017.Hide Footnote, Les 25 et 26 novembre, le Premier ministre effectue une première mission de dialogue à Bamenda, sans résultat. [fn]Dix-sept personnes ont été enlevées et treize tuées dont deux militaires. Depuis la période coloniale, les Kotoko et les Arabes Choa ont eu des rapports conflictuels marqués par des violences périodiques et, depuis 1992, par une compétition politique aigüe pour le contrôle des terres dans le Logone et Chari, au bénéfice des Arabes Choa du fait de leur avantage démographique. Comprenant où se trouve le vrai pouvoir, les élites anglophones se livrent à une compétition interne pour s’assurer la meilleure position au niveau fédéral, se préoccupant davantage de plaire à Ahidjo que de défendre les populations anglophones. Du fait de la forte présence des Igbos dans l’administration nigériane, de leur possession de nombreux commerces et de la richesse de leur région, cette population finit par être isolée des autres communautés ethniques du pays.